CUZION

Cuzion

La parenthèse nature

Cuzion d'autrefois

Partagez vos documents anciens !

Vous pouvez nous envoyer directement par mail les fichiers de vos photos ou cartes postales en format "jpg". Le secrétariat de mairie est également à votre disposition pour numériser vos images originales si besoin. Prenez rendez-vous pour les faire scanner. 

Email : mairiedecuzion@orange.fr (indiquer " à l'attention du webmaster du site internet ").

Tél mairie : 02.54.47.24.51

Les cartes postales des Archives Départementales de l'Indre

Les Archives départementales de l'Indre conservent une collection de cartes postales issue d'achats et de dons. La collection la plus importante est issue du " Legs Joseph Thibault "L'ensemble de la collection a été numérisée, soit plus de 9 000 cartes postales conservées aux Archives départementales de l'Indre, la collection complète étant en accès libre dans la salle de lecture.

Sur le site du département de l'Indre (rubrique archives), découvrez les cartes postales illustrant Cuzion 
ainsi que la biographie de Joseph Thibault

Vidéos "Cuzion d'hier"

Accès au patrimoine vidéo régional sur le site internet ciclic

 

Retrouvez la petite et la grande histoire de la région sur le site internet memoire.ciclic.fr 

édité par la Région Centre - Val de Loire, qui collecte, conserve, numérise et valorise les films amateurs.


Accédez aux films tournés à Cuzion en cliquant ici

Plus de 32 films amateurs sont en ligne.


(si l'affichage de la liste n'apparait pas, descendre le curseur sur la page,

ou taper "cuzion" dans la barre "rechercher, ajouter aux critères").

Les Archives Départementales de l'Indre

Le fonds d'archives départemental


Consultez sur le site internet du département de l'Indre les différents fonds d'archives, mis en ligne en 2013 : registres paroissiaux et d'état-civil jusqu'en 1902, recensements de population jusqu'en 1901 (recherche par chef-lieu du canton), plans du cadastre napoléonien (XIXème siècle), registres matricules militaires (1863-1921).

 

Des difficultés pour ouvrir les images numérisées (qui ne s'ouvrent pas en cliquant sur l'oeil), peuvent être dues au blocage des fenêtres publicitaires intempestives ou pop-ups par votre navigateur : conseils de consultation.

 

Important : "Les personnes, physiques ou morales, privées ou publiques, souhaitant réutiliser les informations produites ou conservées par les Archives départementales de l’Indre doivent en faire la demande écrite auprès des Archives départementales de l’Indre. Que ce soit pour un usage interne ou privé ou pour un usage commercial". Consulter sur le site du département de l'Indre les modalités de réutilisation des données publiquesTélécharger sur le site " indre.fr " le règlement général de réutilisaton d'informations publiques détenues par les archives départementales de l'Indre

Partagez vos documents anciens et textes !

Faites découvrir ici vos récits, poésies, recettes, etc...  concernant notre territoire !

Adressez-les nous via le formulaire de la page CONTACT de ce site.

Les articles sont publiés sous forme de blog.

Bonnu en Sorcellerie, les origines de la fête

09 février 2018

Bonnu en Sorcellerie, les origines de la fête

Par Denis Rocher

Célébrée depuis des temps immémoriaux le dimanche d’Octobre suivant la St Luc en l’honneur du saint patron du village, la fête de Bonnu était, à la fin du siècle dernier, tombée en désuétude : le pèlerinage avait disparu et la fête foraine était quasiment inexistante.

C’est alors qu’un groupe de copains décida de lui redonner un peu de cette vie que le temps lui avait fait perdre, d’une part en invitant les autorités religieuses à célébrer de nouveau St Luc (messe et pèlerinage) et d’autre part en choisissant un thème porteur pour la fête profane : la Sorcellerie.

Ce choix se révéla excellent puisque, dès la première année, le public adhéra à cette nouvelle version de la fête par sa présence en grand nombre et, depuis, le succès ne s’est jamais démenti.

Chaque année, ce sont plusieurs milliers de visiteurs qui envahissent les rues de Bonnu, en quête de découvertes, de frayeurs, de mystère, ou simplement de moments de bonheur partagé, en ce coin du Bas Berry parcouru de légendes millénaires où se cultivent autant les secrets que les magies, les potions que les remèdes.

Ainsi, au milieu des années 90, tandis qu’en matinée une procession plusieurs fois séculaire renaissait devant les yeux ébahis des quarante habitants du village, l’après-midi la fête des sorcières naissait et avec elle un spectacle qui, d’année en année, s’est enrichi de tous les ingrédients occultes, ésotériques … et gastronomiques.
Car les sorcières, les diseuses de bonne aventure, les voyants, les chanteurs de rue, sont avant tout le prétexte de s’adonner aux plaisirs de la table, à la magie des produits du terroir, et à un ensorcelant boudin noir local à se damner

 

En cet automne 2017, la Sorcière de Bonnu a eu 23 ans. 

Comme chaque année, un vaste programme festif a animé le centre de Bonnu toute la journée, jusqu’à la nuit tombée : célébration dans la chapelle de la messe de St Luc avec la chorale d’Orsennes, suivie de la procession jusqu’à la Croix de l’entrée du bourg ;  marché au produits régionaux et artisanaux ; visite des sous-bois du Parc du Château de Bonnu, animée par Tonio, le jardinier de France Bleu Berry ; ouverture pour visite de la Maison de la Sorcière ; aubade musicale apéritive par le Grand Orchestre de la Casserole sur la Place de la Chapelle ; déjeuner des Sorcières ; spectacle de magie animé par El Mago Mato, le « pirate magicien » dans la grange du Château ; concert de rue du « Grand Orchestre de la Casserole », animation musicale par le groupe « Phil’ Music », parade de rue onirique avec les échassiers de « La Compagnie du Bord des Mondes », déambulation des échassiers de la troupe « Saltab’ and Co » ; apparition des Sorcières de Bonnu, cortège de la Sorcière au bûcher, féerie pyrotechnique dans le Parc du Château ; dîner des sorcières, animation musicale et dansante avec « Phil Music ».

Cuzion dans la Grande-Guerre, un héritage symbolique Sur les pas de Saint-Jacques par la route de Vézelay, un pèlerinage millénaire